Rapport & soutenance

Quelques consignes générales pour vous aider dans la rédaction

Rapport de stage

Il est délicat de donner des consignes générales tant les attendus dépendent des différents interlocuteurs. Néanmoins, on peut identifier quelques pistes:

  1. il est essentiel de bien présenter la problématique du stage, à la fois pour l’entreprise —dans un contexte économique & applicatif— et du point de vue scientifique —problématique générale, historique des méthodologies adaptées, verrous & difficultés…—. Selon les cas, c’est plus ou moins facile; mais c’est toujours très important. Votre introduction doit aborder ces points et résumer vos contributions sur 1,5 à 4 pages.
  2. La présentation de l’entreprise ou du laboratoire est facultative pour les encadrants académiques. L’essentiel est de replacer la problématique par rapport à son contexte.
    Attention, votre rapport se destine aussi à votre entreprise qui appréciera en général une mise en valeur.
  3. Les modèles doivent être présentés en détails pour permettre une reproduction des expériences qui intéressera à la fois les industriels et les chercheurs. Les données peuvent être introduites avant ou après le modèle selon le degré de spécialisation du modèle implémenté et le besoin d’introduire des notations en amont. Idéalement, un modèle doit être présenté dans un cadre bibliographique —même minimaliste— afin de montrer que vous avez pris du recul par rapport au problème à traiter.
    Cette partie est critique dans les stages académiques mais également très importante dans les stages industriels.
  4. Vous détaillerez ensuite les expériences conduites et les résultats obtenus. Il est quasiment toujours plus intéressant de séparer la description du modèle des expériences. Si les expériences sont très longues, vous pouvez donner les résultats principaux dans le rapport et les autres expériences en annexes pour fluidifier la lecture.
    Réaliser une campagne d’expériences est une tâche technique… C’est dans l’analyse des résultats que réside la valeur de votre travail. Construire des tableaux et des courbes est donc un travail nécessaire mais pas suffisant.
  5. Une conclusion est indispensable pour récapituler les résultats obtenus mais aussi pour faire le point sur votre expérience et ouvrir des perspectives de travaux futurs.

Ces directives ne sont qu’indicatives et il faut garder en tête que chaque stage est spécifique. Cela doit vous amener entre 15 et 30 pages, hors éventuelles annexes. Si vous avez traité plusieurs tâches distinctes dans votre stage, vous pouvez les décrire de manière séparée ou combinée. Votre introduction sera alors assez longue pour expliquer la démarche générale.

Pour les stages académiques ayant fait l’objet d’une publication ou d’une soumission d’article, nous demandons simplement d’ajouter une page ou deux pour récapituler les approches et situer la problématique dans le stage. L’article fait donc office de rapport.

Soutenance

Les soutenances doivent mettre en évidence les mêmes points importants que le rapport:

  1. l’introduction sera particulièrement soignée (et souvent illustrée) pour bien faire passer les enjeux de la tâche et donner une vision générale des approches envisagées dans leur contexte.
  2. Les soutenances auront lieu la première semaine de septembre pour ceux qui le peuvent (stage terminé ou suffisamment avancé à ce moment là). Nous proposerons d’autres dates ultérieurement pour ceux qui ne peuvent pas soutenir à ce moment là.
  3. Nous reviendrons vers vous en juillet avec un sondage pour planifier toutes les soutenances. Vous indiquerez à ce moment-là vos disponibilité ainsi que le caractère public ou privé de la soutenance.
    Une soutenance publique n’est pas ouverte à tous mais simplement aux autres personnes de la promotion qui peuvent bénéficier cette expérience intéressante. Le rapport et les slides restent toujours privés sauf souhait contraire de la part du stagiaire et de ses encadrants.
  4. Les soutenances dureront 10 à 15 minutes (limite supérieure stricte) et seront suivies de 10-15 minutes de questions. Vous devrez donc préparer, approximativement, entre 7 et 17 transparents comme support.
  5. Bien que les soutenances in vivo soient plus conviviales et efficaces, nous allons préparer deux options en parallèle dans ce contexte sanitaire difficile : visio et présentiel.